Actualités, et à venir

Le Rotary clubs Grasse Amiral au cœur des efforts contre la pandémie de COVID-19

Alors que la pandémie de COVID-19 crée l’incertitude et des difficultés dans le monde entier, les membres du Rotary et les participants à ses programmes innovent, prennent soin des personnes touchées et montrent que, même à distance, il est possible d’aider.

Faisant place à l’action, les membres du Rotary s’impliquent dans leurs villes en continuant de monter des actions et d’apporter leur aide où les besoins sont les plus importants. Mais dans de nombreuses régions, la vie a pris un tournant radical. Les experts en santé pressent les populations à se tenir à distance les uns des autres, voire à s’isoler, pour ralentir la propagation de ce virus hautement contagieux. 

La lutte contre les maladies est l’une des principales causes du Rotary, c’est pourquoi ses membres soutiennent déjà les efforts visant à promouvoir des techniques appropriées de lavage des mains, à enseigner aux gens d’autres moyens de rester en bonne santé, et à fournir une formation et des équipements médicaux vitaux aux personnels soignants. Ils aident désormais les autorités sanitaires à communiquer des informations vitales sur la COVID-19 et font don d’équipements de protection et d’autres fournitures aux cliniques et hôpitaux mis à rude épreuve par la pandémie. 

Voici quelques exemples d’actions entreprises aujourd’hui par nos membres dans leurs villes :

  • En Italie, l’un des pays les plus touchés, les clubs du district 2080 collectent des fonds pour acheter des ventilateurs et des équipements de protection pour les hôpitaux surchargés. Lorsque le pire de l’épidémie faisait rage en Chine, les clubs du district avaient déjà levé plus de 21 000 dollars pour acheter des masques de protection afin d’empêcher la propagation de la maladie dans ce pays. 
  • Les clubs du district 2041, toujours en Italie, ont collecté des fonds en ligne pour acheter des équipements de protection pour les travailleurs de santé qui s’occuperont des patients atteints par le COVID-19 dans un hôpital de 400 lits en construction au parc des expositions de Milan. 
  • À Hong Kong, des Rotary clubs ont collecté des fonds, emballé des fournitures médicales et visité des logements publics pour distribuer des masques et du désinfectant. 
  • Des Rotary clubs au Sri Lanka ont installé des thermomètres dans les toilettes des aéroports et ont produit des affiches de sensibilisation au coronavirus pour les écoles du pays. 
  • Le Rotary club de Karachi Darakhshan (Pakistan) a distribué des milliers de masques aux habitants de Karachi.
  • Les clubs du district 3700 (République de Corée) ont donné 155 000 dollars à la Croix Rouge.
  • Les Rotary clubs de l’État d’Akwa Ibom (Nigeria) ont réalisé une campagne de sensibilisation à la menace posée par le virus. Les membres ont diffusé des informations sur la maladie et sur la manière de se protéger dans deux écoles, et ils ont distribué des documents sur l’importance d’une bonne hygiène pour rester en bonne santé.
  • Le Rotary club de Metro Bethesda (États-Unis) contacte les personnes qui vivent seules et sont mises en quarantaine. Les bénévoles sont invités à contacter au moins cinq personnes chaque semaine pour leur demander comment elles vont et si elles ont besoin de quelque chose. Les membres laissent également des fleurs sur le pas de leur porte.

Utiliser la technologie pour répondre à la crise

  • Bien que les clubs et les districts annulent ou reportent leurs réunions et manifestations en personne, ils continuent à trouver des moyens de rester en contact, de réimaginer leurs actions et de répondre à la pandémie :
  • Le Rotary e-club de Fenice del Tronto a invité le public à sa réunion en ligne du 11 mars pour sensibiliser au coronavirus. Un virologiste a parlé du virus, de sa propagation et des moyens de se protéger.
  • Le Rotary club de Singapour a organisé un webinaire au cours duquel un épidémiologiste et un expert en maladies infectieuses ont abordé les questions et les préoccupations concernant le coronavirus et la pandémie.
  • Le Rotary club du Comté d’East Jefferson (États-Unis) a utilisé le crowdsourcing pour créer une liste en ligne des épiceries, pharmacies et restaurants de la région qui proposent la livraison à domicile.
  • Les membres du Rotary à Hereford (Angleterre) ont créé un groupe Facebook afin de mettre en relation ceux qui ont besoin de soutien avec des personnes ou des organisations qui peuvent les aider. Plus de 6 900 personnes ont rejoint le groupe depuis sa création le 14 mars.
  • Deux jours avant sa collecte de fonds annuelle, le Rotary club de Schaumburg-Hoffman Estates (États-Unis) a déplacé l’événement sur Facebook. Il a mis aux enchères plus de 100 articles et a récolté plus de 100 000 dollars, soit à peu près le même montant que les années précédentes. Les plats destinés à nourrir 350 personnes lors de l’événement ont été livrés à ceux qui en avaient besoin.
  • Le Rotary e-club de Silicon Valley (États-Unis) a organisé une réunion en ligne pour les membres d’autres clubs afin de partager des conseils sur l’utilisation des outils numériques pour rester connecté. Le club a enregistré la réunion pour que les membres puissent la regarder plus tard et la partager avec d’autres.
  • Les Rotary clubs de la zone 34 (États-Unis et Caraïbes) ont créé un guide pour aider leurs membres à rester connectés en ligne. Le Rotary e-club of the Caribbean 7020 aide quant à lui les clubs de la zone à organiser des réunions en ligne. En savoir plus.